Historique

L'histoire des Hottes de Lobbes

Selon quelques anciens, l'existence du groupe folklorique des hottes fut constaté vers le début du 20ème siècle.

Cette société représente des hoteresses, c'est à dire une caricature des femmes qui pendant la grande période minière wallonne portaient les terres dans une hotte afin de les déverser sur les terrils.

L'idée de ce costume est venue à l'esprit de Monsieur Poty vers 1870.  Le jour du Laetare, il a vu lors d'un concours de costume au plus comique, un habitant des Waibes, un tout petit homme porté dans une hotte par une grande femme.  Après de multiples recherches, l'idée de la hotte actuelle fut mise au point et une dizaine furent construites.  Lors d'un mardi gras à Binche, une sortie fut organisée et c'est là que houspillés et traités de fainéants ( tant l'illusion était grande qu'ils se faisaient porter par une grand-mère) que la société lobbaine des hottes commença.  Le groupe des hottes est aujourd'hui un groupe royal. 

L'histoire des Nonancourts

La société des Nonancourts fut créée au début du 20 ème siècle.  Son origine viendrait d'un carrier (ouvriers de carrières) venu de la ville de Nonancourts(en France).  Il se serait appelé Fournier.  Il fut expatrié à Lobbes pour travailler dans une des carrières des environs.

Il était musicien et d'un caractère fort entreprenant.  Il voulut mettre sur pied une fanfare. A la première répétition quelques plaisantins se sont présentés.  Cependant aucun d'eux ne maîtrisait ni le solfège, ni l'instrument. Il en résultait une cacophonie invraisemblable.  Ce serait de là que naquit ce groupe folklorique. On sait qu'en 1939 les nonancourts existaient déjà par une photo de l'époque prise devant le café l'Oréal à l'entreville. Leur chef était Achille Margot.

En 1945, ils ont joué un concert à Biercée à la ducasse aux cerises. Vers 1970, Pol Thibaux remit sur pied le groupe des nonancourts avec les grands du patros et Christian Geerst (tenancier du café de la fanfare "leermos"). C'est sous la direction de Pol Thibaux, que le groupe fut reçu dans le village Nonancourts. C'est toujours sous cette forme que ce groupe joue des farandoles le long du parcours du carnaval. A l'heure actuelle 5 à 6 musiciens sont intégrés dans le groupe pour que ressorte un semblant de musique.

Il a plu à sa Majesté le Roi que cette société puisse prendre le titre de société royale en 1989.